Les arenes jaunes

Publié 11/04/2013 16:48:00 - Patrimoine et culture

Les arènes abandonnent leur couleur camarguaise.

Jusqu’en 1925, les jeux taurins organisés dans notre commune se déroulaient sur un plan de charrettes installé près de l’église. En 1930, le maire Esprit Pioch engagea un projet de construction de nouvelles arènes qu’il confia à l’architecte Castel de Marseille. Ces arènes, édifiées par l’entreprise Saint-Lèbes d’Arles s’effondrèrent partiellement pendant leur construction ce qui n’empêcha pas l’achèvement des travaux en 1932. Les arènes actuelles ont été restaurées et agrandies en 1985, sous la municipalité d’Hubert Manaud, par l’architecte André Marchetti. Le style et les couleurs étaient en harmonie avec les teintes du village, notamment avec des murs badigeonnés à l’enduit blanc. Ce parti pris architectural offrait un décor parfaitement adapté à la course camarguaise ainsi qu’aux nombreuses manifestations de tradition provençale dont cette enceinte est le théâtre. Notons, au passage, que la dernière tranche de la rénovation des arènes n’a toujours pas été réalisée.



Récemment, nos arènes ont été repeintes en jaune vif. Ce nouveau décor est particulièrement inadapté aux spectacles taurins camarguais ainsi qu’aux nombreuses manifestations traditionnelles qui se déroulent dans cette enceinte.

Il est regrettable que les autorités locales, qui sont pourtant responsables du site, n’aient pas exigé, en la circonstance, que soient respectées les nuances de couleurs d’usage dans notre  village et en harmonie avec les représentations de la culture et des traditions camarguaises.  







Les arènes blanches s'intègrent parfaitement dans le paysage saintois.



Ajouter votre commentaire à cet article


Pseudo :
E-mail :
Votre commentaire :
Votre commentaire sera publié après validation par le modérateur.



Bas de page



Haut de page